Actualités

Le 8 mars est la journée internationale de lutte des femmes depuis 1910.

En 2021, la lutte contre les inégalités hommes-femmes et pour les droits des femmes est toujours nécessaire. Les violences sexistes et sexuelles, les stéréotypes de genre, les inégalités professionnelles – notamment salariales – sont toujours à combattre et concernent toute la société, tous les milieux et tous les âges.
Pour lutter contre ces inégalités dans le monde du travail, les femmes se sont emparées à maintes reprises de l’arme par excellence des travailleuses : la grève !
Depuis plusieurs années, l’Union syndicale Solidaires appelle les femmes à utiliser ce levier de mobilisation le 8 mars, partout où c’est possible. Dans l’Éducation nationale, les raisons pour les femmes de faire grève ne manquent pas.
À l’heure actuelle, en France, une femme est assassinée tous les deux jours et demi par son conjoint ou partenaire. 80% des tâches domestiques sont effectuées par des femmes. Les différences de salaires entre hommes et femmes sont telles qu’à partir de 15h40, les femmes travaillent gratuitement. Nous dénonçons la féminisation de la pauvreté.

Brevets sur les vaccins anti-covid… Réquisition !

Quarante six organisations et plus de cent personnalités lancent un appel-pétition : Brevets sur les vaccins anti-covid, Stop… Réquisition ! La pétition est en ligne à l’adresse https://www.wesign.it/fr/sante/brevets-sur-les-vaccins-anti-covid-stop-requisition- Faites la connaître et signer autour de vous ! Facebook : https://www.facebook.com/Stop-aux-brevets-R%C3%A9quisitions-105952548197339/ Face à la Covid 19, l’urgence immédiate est à la prévention, construite avec la population, au renforcement du système de santé (lits, personnels…), et pas à la peur du gendarme, inefficace. La vaccination est un moyen central pour enrayer la pandémie. Pourtant cette campagne piétine, le gouvernement et les pouvoirs

Lire la suite »

Devenir enseignant : ce qu’il faut retenir de la contre-réforme an cours …

Un comité de la réforme s’est tenu le 22 janvier, SUD éducation vous informe des dernières informations retenues. 1. Une pré-professionnalisation = une main d’œuvre étudiante à bas coûts ! Il est désormais possible de devenir enseignant-e dès la seconde année de licence et ce jusqu’à la première année de master. Des contrats précaires pour étudiant-e-s mais pour le ministère, une aubaine d’avoir des « enseignant-e-s » sous-payé-es (services de 8h par semaine en école ou en collège) : –       693€ en L2 –      

Lire la suite »

Rassemblement Mercredi 3 Février à 14 h devant le lycée Porte Océane du Havre

Rassemblement Mercredi 3 Février à 14 h devant le lycée Porte Océane du Havre L’État cherche-t-il encore à garantir l’égalité entre les élèves ? Ce sont les publics les plus vulnérables qui seront victimes de la politique néo-libérale du gouvernement qui consiste à verser sans contrepartie des milliards d’euros à des grands groupes – dont certains, les profiteurs de la crise sanitaire – distribuent des dividendes records à leurs actionnaires! Dans le même temps, aucun investissement n’est prévu pour le service public d’éducation et la jeunesse qui constitue pourtant l’avenir

Lire la suite »

Quelques illustrations

Mais aussi

Le Front social

L'UNIRS 76/27

LE CREAL 76

RESF 76

Solidaire, unitaire, démocratique, SUD éducation est un syndicat intercatégoriel qui s’efforce d’unir les revendications des personnels de la maternelle à l’université, dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités et tous les services. Nous portons un syndicalisme de lutte qui défend les droits des personnels sans compromission avec la hiérarchie.