Actualités

DES MOYENS POUR L’ÉCOLE !

Dans l’Eure récemment deux incidents sérieux à Gaillon et à Évreux ont matérialisé la dégradation du climat scolaire dans notre département.
➔ Gaillon : au Collège Georges d’Ambroise le 27 mai 21, une mère d’élève a fait intrusion dans une classe et a tenté d’intimider une des professeurs de son fils qui fait l’objet de mesures disciplinaires pour menaces sur professeure. Les enseignant-e-s du Collège Amboise ont fait valoir leur droit de retrait le 28 mai. Notons que ce collège a été sorti du réseau d’éducation prioritaire et a donc vu le nombre d’élèves par classe augmenter, ses moyens horaires diminuer, le nombre de surveillant-e-s baisser, et disparaître des dispositifs d’aide individuelle.
➔ Évreux : en direction du Collège Jean-Jaurès le 28 mai 21 ont eu lieu des tirs de mortiers d’artifice qui ont endommagé le bâtiment.
➔ Bien d’autres incidents (de diverses importance et nature) ont lieu régulièrement, mais tous ne sont pas remontés jusqu’aux autorités départementales par les responsables locaux, loin de là !
Si l’administration de l’Éducation nationale locale et départementale a pris des mesures sur le moment dans chaque cas, le DASEN et ses services ne prévoient rien pour empêcher que ces incidents ne se reproduisent. Les parents d’élèves sont inquiets que ce type d’incidents ne se multiplient et ne mettent en danger la population scolaire.
Des centaines de milliards pour l’économie.
Des économies sur le dos des élèves et des profs.
Nous constatons chaque année une dégradation aggravée des conditions de travail des personnels, des élèves et des étudiant-e-s. Il s’en suit un ressentiment des familles qui, désemparées, font peser la responsabilité du mal-être et des difficultés de l’enfant sur les personnels, quand c’est la politique de Macron-Blanquer qu’il faut dénoncer et combattre. Les personnels sont les premières victimes des décisions d’un gouvernement qui répond à une logique ultra-libérale qui veut « casser l’école publique ».
Les conséquences de la crise sanitaire vont amplifier les violences sociales et économiques. La crise sanitaire a mis en lumière à quel point le présentiel vaut mieux que tous les numériques du monde. Pour cela il faut du personnel en nombre et qualifié ! Enseignant-e-s, CPE, surveillant-e-s, AESH, personnels de santé et sociaux, personnels de service et administratifs. Des infrastructures en quantité et de qualité, et qui respectent la sobriété indispensable à la transition écologique.
Pour tout cela et plus encore, il faut du budget : pour réduire les effectifs par classes, pour créer des postes de titulaires, pour titulariser les AED et les AESH, pour permettre la richesse de l’enseignement et la découverte de la culture, l’ouverture au monde, … Pour créer un climat de sérénité et d’équité propre à l’épanouissement et l’émancipation des élèves, et le bien-être des personnels.

« Vaquez, nous faisons tout bien ! »

L’intersyndicale Éducation de l’Eure (CGT, FO, FSU, SUD et UNSA) a été reçue à la DSDEN mercredi 9 juin 21 à l’occasion du rassemblement appelé par l’intersyndicale pour revendiquer davantage de moyens pour l’école et la création d’un nouveau collège à Évreux. En réponse, le DASEN et ses collaborateurs se sont auto-congratulés pour l’excellent travail qu’ils fournissent et ont débouté les syndicats en avançant des « indicateurs départementaux tout à fait favorables » : pour eux tout va bien. Les personnels apprécieront.
La rentrée de septembre 2021 dans l’Eure sera problématique si des moyens supplémentaires ne sont pas octroyés aux établissements dans le département et si le projet d’un nouveau collège REP à Évreux n’est pas lancé.
Lundi 14 juin 2021

Exigeons l’indemnité REP/REP+ pour les AESH

Exigeons l’indemnité REP/REP+ pour les AESH, la mobilisation continue Ce communiqué a été publié le 06/05/2021 SUD éducation a lancé une campagne afin d’obtenir le versement de l’indemnité REP ou REP+ pour les AESH qui sont affecté-e-s en éducation prioritaire. Depuis le début de l’année scolaire, ce sont pas moins de 500 demandes du versement de l’indemnité qui ont été déposées auprès des rectorats et des DSDEN par les AESH accompagné-es par SUD éducation, à l’occasion de dépôts collectifs. Pour en finir avec l’inégalité de traitement subie et obtenir une

Lire la suite »

Circulaire Blanquer contre l’écriture inclusive

Circulaire Blanquer contre l’écriture inclusive : SUD appelle les personnels à ne pas la respecter Ce communiqué a été publié le 06/05/2021 Ce jeudi 6 mai, le ministre Blanquer a fait paraître une circulaire destinée exclusivement à proscrire l’usage de l’écriture inclusive dans le cadre de l’enseignement. Le ministère de l’Éducation nationale est incapable de garantir des conditions d’enseignement correctes durant cette crise épidémique. Les inégalités scolaires s’accroissent en raison du manque criant de personnels. Parcoursup est toujours plus une machine de tri social. Pourtant, le ministre n’a rien de

Lire la suite »

Quelques illustrations

Mais aussi

Le Front social

L'UNIRS 76/27

LE CREAL 76

RESF 76

Solidaire, unitaire, démocratique, SUD éducation est un syndicat intercatégoriel qui s’efforce d’unir les revendications des personnels de la maternelle à l’université, dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités et tous les services. Nous portons un syndicalisme de lutte qui défend les droits des personnels sans compromission avec la hiérarchie.