Actualités

Non à l'expulsion des parents de Sephora et Emmanuel !

Sephora et Emmanuel sont élèves de 3ème au collège Louise Michel à Saint-Etienne du Rouvray (76). Ils vivent dans notre pays depuis 3 ans. Congolais, mais en danger dans leur pays, leurs parents sont aujourd’hui menacés d’expulsion.

Depuis 3 ans Sephora et Emmanuel se sont parfaitement intégrés dans notre collège. L’un comme l’autre se sont inscrits à toutes les options proposées : Latin, Langue et Civilisation Étrangère, club journal, chorale, projet citoyenneté, éco-délégué. A chaque fois ils ont su s’investir et faire preuve d’enthousiasme dans leur scolarité, suivis et soutenus par leurs parents. Ces derniers ne ménagent pas temps et efforts dans des associations caritatives sur notre territoire.

C’est pourquoi, nous demandons que le dossier de cette famille soit réexaminé, pour que soit respecté le droit fondamental de Sephora, Emmanuel et leurs parents à vivre dans le pays qui est maintenant le leur, la France.

signez la pétition  ICI

Un rassemblement aura lieu pour les soutenir, le samedi 24 avril 2021 à 11h devant la mairie de Saint-Etienne du Rouvray. Venez nombreux !

Contre la répression anti-syndicale : soutien à notre camarade Gwenn !

Gwenn est directrice d’une école à Châteaudun. Syndiquée à SUD éducation, elle milite pour la réhabilitation de son école REP en compagnie de ses collègues avec le soutien des parents d’élèves.

Aujourd’hui l’administration de l’Éducation nationale engage des poursuites disciplinaires contre notre camarade pour s’être mobilisée en défense de l’école publique, l’accusant d’avoir participé à la mobilisation et d’avoir communiqué des documents pourtant publics.

Il est clair pour SUD éducation qu’il s’agit une nouvelle fois, après Bobigny en école comme en collège, Melle, Bordeaux, d’une nouvelle tentative de répression anti-syndicale qui vise les militant-e-s de SUD éducation, en première ligne dans la construction des mobilisations d’opposition aux réformes de destruction du service public d’éducation voulues par le ministre Blanquer.

SUD éducation apporte tout son soutien à Gwenn et exige l’abandon de cette procédure disciplinaire. SUD éducation exige l’abandon de toutes les procédures disciplinaires en cours contre les personnels mobilisés.

SUD éducation appelle les personnels à se joindre aux initiatives prises localement, et en premier lieu par le rassemblement de soutien le 28 avril à 14:00 devant la DSDEN à Chartres au moment de la consultation du dossier administratif, puis de nouveau le 5 mai à 10h lors de l’entretien disciplinaire prévu à la DSDEN.

EURE : rassemblements contre la LSG

RASSEMBLEMENTS SAMEDI 16 JANVIER DANS L’EUREEVREUX : 10h30 PLACE DE LA MAIRIEPONT-AUDEMER : 15h DEVANT L’ÉCLAT  Télécharger le tract MOBILISONS-NOUS SAMEDI 16 JANVIERCONTRE LA LOI SUR LA SÉCURITÉ GLOBALE ETTOUS LES PROJETS DE LOIS LIBERTICIDES !

Lire la suite »

Le ministère veut réduire la maternelle à la réussite aux évaluations de CP

À la demande du ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports, le Conseil supérieur des programmes (CSP) a publié récemment la « Note d’analyse et de propositions sur le programme d’enseignement de l’école maternelle ». L’enseignement en école maternelle s’y trouvait réduit à la préparation des élèves aux évaluations de CP, avec notamment la mise en place d’évaluations dès la Petite Section.

Lire la suite »

Inégalité de traitement des AESH : SUD écrit au ministre

M. le Ministre de l’Éducation nationale, Le 5 juin 2019 vous avez publié une circulaire cadre de gestion des personnels exerçant des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH). Force est de constater qu’un an et demi après, sa mise en application laisse place à des inégalités de traitement des personnels d’une académie à l’autre. Le calcul de la quotité horaire et sa corrélation avec un temps

Lire la suite »

Quelques illustrations

Mais aussi

Le Front social

L'UNIRS 76/27

LE CREAL 76

RESF 76

Solidaire, unitaire, démocratique, SUD éducation est un syndicat intercatégoriel qui s’efforce d’unir les revendications des personnels de la maternelle à l’université, dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités et tous les services. Nous portons un syndicalisme de lutte qui défend les droits des personnels sans compromission avec la hiérarchie.