Actualités

Le 8 avril dernier, nous avons été des milliers à nous mobiliser pour dire non aux PIAL et revendiquer un vrai statut et un vrai salaire. Une nouvelle journée de grève est appelée par l’intersyndicale le jeudi 3 juin. Ce doit être encore plus fort et toutes les raisons de la colère sont là :

CONTRE LES PIAL ET LA MUTUALISATION

Depuis la rentrée 2019, les Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisé sont déployés et leur généralisation est prévue pour la rentrée 2022.
Derrière cette réorganisation de notre travail présentée par le ministère de l’Éducation nationale comme un atout, les PIAL sont un outil du développement de la mutualisation et de la rationalisation des moyens. Nos conditions de travail s’en trouvent dégradées car nous accompagnons de plus en plus d’élèves sur un territoire géographique étendu, tandis que les conditions d’accompagnement des élèves sont elles aussi fortement impactées car ils et elles bénéficient de moins en moins d’heures d’aide humaine.

Le ministère compense les difficultés de recrutement sur notre dos, nous réduisant ainsi à une variable d’ajustement des politiques de l’école inclusive.

POUR UN VRAI STATUT, POUR UN VRAI SALAIRE

Les CDD de trois ans n’ont rien changé aux difficultés que nous rencontrons : c’est une institutionnalisation de la précarité de notre statut. Les revalorisations salariales mises en place dans plusieurs académies ne sont pas une victoire : nos salaires augmentent de seulement quelques euros sur l’ensemble de notre carrière. Le passage à 41 semaines annuelles ne permet pas de compenser le temps de travail invisible et permet aux académies d’organiser des formations hors temps scolaire, formation par ailleurs largement insuffisante à notre pratique professionnelle. Les moyens sont insuffisants pour nous protéger face à l’épidémie de Covid19.

Assez de mépris ! Notre rôle et nos pratiques pédagogiques et éducatives, en tant que professionnels de l’inclusion et de l’adaptation scolaire doivent être reconnus !

Pour la reconnaissance de notre métier !

 

SUD éducation revendique :

– la titularisation dans un corps de fonctionnaire de tou-te-s les AESH et la création d’un métier d’éducatrice-éducateur scolaire spécialisé-e, sans condition de nationalité ou de diplôme ;
– des réelles augmentations de salaires, l’accès à la prime REP-REP+ et la reconnaissance d’un temps plein à 24h d’accompagnement plus les heures connexes ;
– la mise en place partout sur le territoire d’une véritable offre de formation, initiale avant le début de tout accompagnement et continue tout au long de la carrière. La réadaptation permanente qu’exige notre métier ne peut s’en dispenser.

Devenir enseignant : ce qu’il faut retenir de la contre-réforme an cours …

Un comité de la réforme s’est tenu le 22 janvier, SUD éducation vous informe des dernières informations retenues. 1. Une pré-professionnalisation = une main d’œuvre étudiante à bas coûts ! Il est désormais possible de devenir enseignant-e dès la seconde année de licence et ce jusqu’à la première année de master. Des contrats précaires pour étudiant-e-s mais pour le ministère, une aubaine d’avoir des « enseignant-e-s » sous-payé-es (services de 8h par semaine en école ou en collège) : –       693€ en L2 –      

Lire la suite »

Rassemblement Mercredi 3 Février à 14 h devant le lycée Porte Océane du Havre

Rassemblement Mercredi 3 Février à 14 h devant le lycée Porte Océane du Havre L’État cherche-t-il encore à garantir l’égalité entre les élèves ? Ce sont les publics les plus vulnérables qui seront victimes de la politique néo-libérale du gouvernement qui consiste à verser sans contrepartie des milliards d’euros à des grands groupes – dont certains, les profiteurs de la crise sanitaire – distribuent des dividendes records à leurs actionnaires! Dans le même temps, aucun investissement n’est prévu pour le service public d’éducation et la jeunesse qui constitue pourtant l’avenir

Lire la suite »

EURE : rassemblements contre la LSG

RASSEMBLEMENTS SAMEDI 16 JANVIER DANS L’EUREEVREUX : 10h30 PLACE DE LA MAIRIEPONT-AUDEMER : 15h DEVANT L’ÉCLAT  Télécharger le tract MOBILISONS-NOUS SAMEDI 16 JANVIERCONTRE LA LOI SUR LA SÉCURITÉ GLOBALE ETTOUS LES PROJETS DE LOIS LIBERTICIDES !

Lire la suite »

Quelques illustrations

Mais aussi

Le Front social

L'UNIRS 76/27

LE CREAL 76

RESF 76

Solidaire, unitaire, démocratique, SUD éducation est un syndicat intercatégoriel qui s’efforce d’unir les revendications des personnels de la maternelle à l’université, dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités et tous les services. Nous portons un syndicalisme de lutte qui défend les droits des personnels sans compromission avec la hiérarchie.