Actualités

Les organisations appellent les personnels à poursuivre les mobilisations en cours, à s’engager dans l’action et à préparer une grève le mardi 26 janvier pour exiger des créations de postes, une autre politique éducative, le dégel de la valeur du point d’indice couplé à des mesures significatives de revalorisation des salaires et des carrières dans l’éducation. 

Elles engagent les personnels à construire dès maintenant une dynamique de mobilisation par des actions locales, réunions, motions et courriers collectifs auprès des IA-DASEN, des Recteurs, du gouvernement, etc. Les organisations décident de se revoir début janvier.

Communiqués

Condamnation de Valentin

Notre camarade VALENTIN condamné injustement pour usage de la liberté d’expression à l’encontre du Ministre DARMANIN. Aujourd’hui, 14 décembre 2020, le tribunal correctionnel de Rouen a décidé de condamner Valentin, militant CGT à 100 jours amende de 15€ pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique. En l’espèce, il lui était reproché d’avoir crié « DARMANIN violeur, sale violeur » le 26 juillet dernier à l’occasion de la venue du Ministre à St Etienne du Rouvray. Cette peine est loin d’être dérisoire pour un ouvrier ajusteur dans l’automobile sachant qu’elle

Lire la suite »

Blanquer se moque des personnels

Le Premier ministre et le ministre Blanquer se sont exprimés hier soir au sujet de la crise sanitaire. Les personnels étaient massivement en grève le 10 novembre dans le premier comme dans le second degré pour des dédoublements et pour des moyens supplémentaires afin que le service public d’éducation puisse surmonter la crise sanitaire. Deux jours plus tard, le ministre Blanquer refuse de répondre à l’urgence de la situation comme aux revendications des personnels. Le ministre ment lorsqu’il annonce avoir pris en compte des contaminations des élèves durant les vacances,

Lire la suite »

Des postes tout de suite

D’année en année, les gouvernements successifs réduisent les moyens alloués à l’Éducation nationale. et avec eux, celui des postes de remplaçant-e-s. Les suppressions de postes ont provoqué dès septembre l’épuisement des capacités de remplacement aussi bien dans le 1er que dans le 2d degré, privant ainsi des milliers d’élèves de cours et les personnels de formations comme le CAPPEI. Dans le premier degré, cette situation oblige en cas d’absence d’un-e enseignant-e à répartir ses élèves dans les autres classes déjà surchargées , ce qui dans le contexte sanitaire actuel met

Lire la suite »

Quelques illustrations

Mais aussi

Le Front social

L'UNIRS 76/27

LE CREAL 76

RESF 76